Je m'appelle Aurélie Tetzlaff

Je suis nutritionniste, spĂ©cialisĂ©e dans l’Ă©ducation sensorielle Ă  l’alimentation. 

Mon menu prĂ©fĂ©rĂ© – issu de mes annĂ©es australiennes – est un toast Ă  l’avocat accompagnĂ© d’un cafĂ© latte. Je suis toujours partante pour une bonne pizza et je ne dis jamais non Ă  du trĂšs bon chocolat noir surtout s’il est pralinĂ©. Mais ce que j’aime par dessus tout, ce sont les fruits et les lĂ©gumes cette diversitĂ©, ces couleurs, ces goĂ»ts si variĂ©s 😋

La nourriture est mon sujet préféré ! 

En cuisine, d’abord, enfant, Ă  pĂątisser pour ma famille tous les week-ends. J’aimais alors la saveur douce, sucrĂ©e et rĂ©confortante du sucrĂ©. 

Jeune adulte, je testais les derniĂšres tables, ici ou ailleurs, et je les consignais dans des carnets puis des blogs. J’ai dĂ©couvert avec enthousiasme la cuisine asiatique, japonaise surtout et mis un mot sur cet incroyable sensation sur le palais: l’umami. 
C’est aussi Ă  cette Ă©poque que j’ai commencĂ© Ă  m’intĂ©resser Ă  la provenance des aliments. A leur impact sur l’environnement d’abord, puis sur la santĂ©. 

J’aurai pu choisir d’ĂȘtre Chef. Bien que trĂšs intĂ©ressĂ©e par le produit fini, je l’Ă©tais davantage par son impact sur le corps. J’ai donc choisi d’Ă©tudier l’alimentation humaine. 

Cet intĂ©rĂȘt a Ă©tĂ© dĂ©cuplĂ© quand je suis devenue maman, ayant a coeur de nourrir mon fils de maniĂšre optimale. Avec du bon. Du bon au goĂ»t et du bon pour la santĂ©, la sienne Ă©tant fragilisĂ©e par de nombreuses allergies alimentaires.

Comme vous, toute ma vie, j’ai Ă©tĂ© confrontĂ©e aux multiples ressources souvent nĂ©buleuses, parfois contradictoire et finalement dĂ©noncĂ©es par la communautĂ© scientifique, le tout infusĂ© de diet culture, nous paralysant face aux choix alimentaires. 

Mes Ă©tudes en nutrition, mes nombreuses lectures et recherches personnelles m’ont permis de m’affranchir des croyances erronĂ©es et d’aborder la nutrition de maniĂšre indiscutable c’est-Ă -dire scientifiquement. 

C’est finalement mon passage Ă  l’hĂŽpital, dans un service fantastique dĂ©diĂ© Ă  l’obĂ©sitĂ©, qui aura confirmĂ© ma vocation.

L’obĂ©sitĂ© est une maladie aux causes multiples qui touche environ 8 millions de français. Elle est un facteur de risque de pathologies chroniques (diabĂšte, hypertension artĂ©rielle, maladies cardio-vasculaires et respiratoires, etc.) et a des consĂ©quences psychologiques et sociales majeures (mĂ©sestime de soi, dĂ©pression, isolement, etc.). Elle peut se prĂ©venir, notamment dans ses formes sĂ©vĂšres, et doit ĂȘtre prise en charge de façon graduĂ©e et dans une approche plurisdicisplinaire. 

Aussi, l’obĂ©sitĂ© dans l’enfance est un Ă©lĂ©ment prĂ©dictif de l’obĂ©sitĂ© Ă  l’ñge adulte : la probabilitĂ© qu’un enfant obĂšse le reste Ă  l’ñge adulte varie selon les Ă©tudes de 20 % Ă  50 % avant la pubertĂ©, et de 50 % Ă  70 % aprĂšs la pubertĂ©. L’obĂ©sitĂ© infantile est Ă©galement un facteur prĂ©dictif d’augmentation du risque cardiovasculaire et du risque de dĂ©cĂšs prĂ©maturĂ© Ă  l’ñge adulte.

Ainsi, afin d’éviter la constitution d’une obĂ©sitĂ© persistante Ă  l’ñge adulte et la survenue de complications mĂ©taboliques, la HAS recommande de dĂ©pister tĂŽt et de proposer une prise en charge prĂ©coce pour les enfants Ă  risque d’obĂ©sitĂ©. 

C’est dans cet objectif de prĂ©vention que je me suis spĂ©cialisĂ©e dans l’Ă©ducation alimentaire: des enfants sous forme d’ateliers pĂ©dagogiques et ludiques en milieu scolaire et des adultes. Suite Ă  un Ă©tat des lieux des connaissances, nous validons ensemble les objectifs Ă  atteindre et Ă©tablissons le plan d’action pour les atteindre. Tout au long du chemin nous faisons Ă©quipe pour y arriver. 

Manifeste

Ici pas de rĂ©gimes (qu’on sait dĂ©lĂ©tĂšres pour le poids et la santĂ© physique et mentale) et certainement pas pour les enfants (ON NE MET JAMAIS UN ENFANT AU REGIME), pas d’interdit, pas de restriction, mais de la science et du bon sens. 
Ma méthode vous permet de vous reconnecter à vos sensations corporelles grùce à la mise en oeuvre des 5 sens lors de la prise alimentaire et à faire les bons choix en conscience. 

Mon travail n’est pas faire de maigrir les gens. Lorsque l’on rĂ©Ă©quilibre son alimentation, il y a souvent une perte de poids et si c’est votre objectif principal, nous y arriverons, mais toujours Ă  la condition d’apaiser durablement votre relation Ă  l’alimentation. Perdre du poids n’est pas une obligation. Le poids, l’image corporelle ne sont pas dĂ©terminants de notre valeur. Il y a autant de corps que d’ĂȘtre humain. Chaque corps est valable. Chaque corps a sa place dans la sociĂ©tĂ©. Chaque corps doit ĂȘtre respectĂ©. 


Educ_senso_alim
Aurélie Tetzlaff

Educatrice sensorielle Ă  l'alimentation

Vous souhaitez retrouver un rapport sain avec l’alimentation ?
Contactez moi pour un accompagnement personnalisé.

Et pour des conseils pratiques et avisés ainsi que des recettes simples, savoureuses et équilibrées, suivez moi @_du_gout_et_des_couleurs
About